Les bienfaits d’un second épandage d’abat-poussière

25 juillet 2018

Les bienfaits d’un second épandage d’abat-poussière

Vous savez que le chlorure de calcium absorbe l’humidité de l’air ambiant ? C’est grâce à cette absorption, aussi appelée effet hygroscopique, que la poussière reste figée au sol.

Cela étant dit, l’efficacité d’un abat-poussière est tributaire de l’humidité présente dans l’air; c’est pour cette raison qu’un second épandage est parfois nécessaire lors d’un été sec et chaud.

Comme mentionné dans la norme 6322-22 portant sur « l’Application d’abat-poussières sur les surfaces de roulement en matériaux granulaires », Transport Québec recommande de « procéder à une seconde application […] ». Cette recommandation vient appuyer le principe selon lequel un deuxième épandage engendre un effet cumulatif :

  • Le premier épandage (en concentration suffisante) vient capter plus d’humidité;
  • Le deuxième épandage vient réactiver votre première application;
  • Cette deuxième application permet d’avoir un rendement prolongé (vers la fin de l’automne);
  • Suite à un deuxième épandage, le résiduel est plus concentré au nivelage du printemps de l’année suivante;
  • Ce résiduel est réactivé par le premier épandage la saison suivante !

La norme 6322-22 mentionne également que le taux d’application du second épandage est habituellement la moitié de celui utilisé lors de l’application initiale.

Exemple de quantité nécessaire lors d’un deuxième épandage :

1ère application : 3 600 litres/km pour le liquide ou deux tonnes/km pour le flocon*;

2e application : 1 800 litres/km pour le liquide ou une tonne/km pour le flocon*.

*Quantité recommandée pour un chemin de quatre mètres de large et selon le taux d’épandage recommandé de 0,9 à 1,2 litre par m2.

Il est intéressant de constater qu’une faible quantité est nécessaire pour prolonger de manière considérable l’efficacité du produit.

Retour